peintres-officiels-de-la-marine.com   présente: Lucien Martial  peintre officiel de marine                       e-mail: historic-marine@hotmail.fr
   Des  précisions sur cette page?                                                                                                                              ou  librairie.maritime@gmail.com
                                              . MARTIAL   Lucien.

né en  1892   (à Paris)          .Décédé  en 1987.(95 ans.)

Nommé peintre officiel de la marine en 1943.
Il connait une jeunesse difficile à Paris.Pour gagner sa vie il entre comme dessinateur industriel à Paris.Puis il fait du porte à porte pour vendre des articles divers. Il pratique la peinture dès qu'il le peut.Dessinateur chez Christofle il dessine pour l'orfèvrerie.
A 20 ans sa carrière de peintre commence.Pendant la grande guerre dans l'infanterie.Il est blessé et termine à la poudrerie de Toulouse.

il  se passionne pour la guerre maritime!et esquisse même une épure d'un sous-marin de poche.
mais apres la guerre  1919.devient enseignant et part au Québec sa mission au Canada a duré 10 ans.
En 1943.Fouqueray charles , peintre de la marine ,l'incite avec ses amis Gustave Alaux et guy Arnoux   à poser sa candidature au titre de peintre de la marine

Lucien Martial, né à Paris 10e le , et mort dans la même ville le , est un peintre français
.Il est le frère du sculpteur Armand Martial (1884-1960).Né dans une famille d'artisans, son père vend des fleurs et des plumes, sa mère travaille dans la fabrication de passementerie.
 Son institeur, M. Bouvard, découvre que son jeune élève présente des dispositions pour le dessin et encourage ses parents à le diriger dans cette voie.
 En 1909 le commerce de ses parents périclite le garçon doit gagner sa vie

En 1916, il s'inscrit à l'école Germain Pilon où l'on enseigne les arts appliqués.
Quatre ans plus tard, il est engagé comme dessinateur industriel à l'usine Rolf. Il n'y reste que peu de temps et entre chez Christofle pour créer des pièces d'orfèvrerie. Son patron l'encourage à perfectionner ses études de dessin.
 Il est alors admis à l'École nationale supérieure des beaux-arts dans l'atelier de Fernand Cormon.Boursier de la ville de Paris pour un reportage sur le Languedoc,
 il va rejoindre Armand Martial, son frère aîné, en Italie. Mais de retour et devant rendre son rapport sur le Languedoc, il va s'aider de cartes postales et de renseignements glanés ici et là et remportera le premier prix des comptes rendus de voyage.
La Guerre de 1914-1918 va interrompre ses études. Mobilisé dans l'infanterie, il est gravement blessé par balle dans un poumon il finira à Toulouse à la poudrerie, et sera décoré de la médaille militaire 1914-1918.
De retour à Paris, il reprend les cours aux Beaux-Arts et envisage d'enseigner. Il passe le concours de la ville de Paris.
 Après un séjour dans le Midi, le ministère des Affaires étrangères le nomme professeur à l'École des beaux-arts de Montréal (Québec) en 1925. Il y restera dix ans.
Il y enseigne entre autres la technique du cloisonnisme. Gérard Morisset (1898-1970), nous rappelle que : « Ses élèves gardent de lui le souvenir de sa bienveillance à leur égard, de son dévouement et de l'intelligence de son enseignement.C'est un excellent peintre de la lignée des Chassériau, Puvis de Chavannes, Henry Martin, de Marret et Maurice Denis »
Il expose au Salon des artistes français en 1929 et 1950.
Il peint des fresques pour le pavillon du Travail de l'Exposition universelle de 1937 à Paris.
 La guerre maritime le passionne,le rôle de plus en plus important que jouent les sous-marins dans la lutte l'incite à y prendre part selon ses moyens,il accumule des documents esquisse des projets établit une épure définitive d'un sous-marin de poche,et l'adresse au ministère des inventions

  .Fouqueray          l'incitera à devenir peintre de la Marine, ce qui sera fait en 1943.
En 1948, il épouse Denise Peillon, qui est également une artiste-peintre et une musicienne.
 Il devient directeur du cours supérieur de l'École des arts appliqué
s de la ville de Paris en 1953, et président du Salon des artistes français vers la même époque.
Il séjourne fréquemment à Sainte-Colombe-des-Bois, pays natal de ses parents qui y ont pris leur retraite, jusqu'à la mort de sa mère, survenue en 1952.
Il s'installe ensuite à Cuffy dans le Cher et voyage entre son appartement parisien, la Bretagne, la Provence et Saint-Jean-de-Luz, où il achète un atelier et devient l'ami de Maurice Genevoix.
Lucien Martial est inhumé à Sainte-Colombe-des-Bois.               Son épouse est morte en 2000.

expo-martial.jpg


Aber Breton. Huile sur toile              signée en bas à droite.914 euros. .
   eglise.jpg    treboul.jpg
Marais  Poitevin.  huile sur toile
encadrée :dimensions 38x55 cm             Lucien MARTIAL (1892-1987), L'église de Tréboul, 1935. Douarnenez, 1939. Deux huiles sur cartons signées     gauche .                                                                                                                              Chacune16 x 21 cm

   dakar-martial.jpg     
                                                                                   Bibliographie.
bibliographie:lucien Martial peintures édition coté-peintre Paris
: aussi nous devons  vous préciser  La cote du peintre.
Quand on pense, marché de l'art, on doit penser, ventes publiques,en effet maintenant le marché est beaucoup plus "global"  il ne s'arréte pas à une galerie ,ou un artiste qui fixe unilatéralement le prix de ses oeuvres,on peut dire qu'il y a une irrésistible ascension des maisons de ventes aux enchères, au détriment des marchands traditionnels.
La diffusion d'un grand nombre de catalogues,( par internet et les autres supports.) indique au public les vrais prix du marché.
Il est évident que le prix de vente publique,en libre concurrence refléte l' offre et la demande.
De plus on sait que souvent le marché des salles de ventes est un lieu ou s'approvisionnent les marchands,donc un particulier a l'impression d' acheter à des prix de marchands.
Au siécle dernier nous avions "les Salons  et les Académies"qui définisaient les normes
de l'art.Ces normes étaient balayées réguliérement par les artistes d'avant-garde et les marchands,éclaireurs de l'esthétique,de nos jour tout cela a éclaté,rien n'est aussi rigide


Liens internet.  en rapport avec le sujet de la présente page n'hésitez pas à nous indiquer  des liens qui peuvent compléter ce contenu..merci        

                 cliquez sur l'image



Lucien Martial sur facebook facebook-martial
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.440621955960374.94883.205109899511582&type=3

  Lucien martial sur le blog     http://antiquairemarine.blogspot.fr/2015/07/martial-peintre-officiel-de-la-marine.html

    
bougie-martial.jpg
algerie-martial.jpg
casbah.jpg
google-martial.JPG
Donnez  nous  d'autres informations sur l'art et la marine?
                      participez aux blogs                                  http://antiquairemarine.blogspot.com
                                                                                                            
                                                                                      http://librairie-maritime.blogspot.com

                                                                                       http://photographie-maritime.blogspot.com   

                                               ..........Vous désirez vendre  ?..........
  Mettez une annonce  Gratuite  et consultez  la  page :    http://historic-marine-france.com/grenier/grenier.htm
  ...............................et traitez directement avec un éventuel acheteur                          merci
  et visitez  les sites conjugués
http://historic-marine-france.com

http://peintres-officiels-de-la-marine.com

http://librairie-marine.com