peintres-officiels-de-la-marine.com   présente: lucien Simon  peintre officiel de marine    e-mail: historic-marine@hotmail.fr
       
  Des  précisions sur cette page?                                                                                                                                       ou  librairie.maritime@gmail.com     
Cet eternel actif ne tolère pas des paysages qui restent là sans rien faire"       Louis Aubert à propos du peintre

            Simon  Lucien.
                                                     né en 1861 à Paris.          décédé en 1945 à Paris.
Nommé peintre officiel de la marine en 1933.
Peintre de la Bretagne. nommé professeur à l'école nationale des beaux-arts durant 13 ans
il est comme beaucoup peintre,aquarelliste,dessinateur et lithographe surtout sur la bretagne,sujets de la vie quotidienne, et aussi des marines.
il a acheté à Sainte-Marine un ancien sémaphore,d'ou il peut admirer de tres beaux paysages l'Odet etc..
Il va peindre des bigoudens,des enfants, des pardons,il est  tres observateur de la vie quotidienne,portraits de groupes etc...
Remarque; Ce ne devrait pas être   un peintre officiel de la marine ,car son oeuvre est surtout régionaliste.

google-simon

Lucien Simon, né à Paris le et mort à Sainte-Marine le , est un peintre, aquarelliste, dessinateur et lithographe françaisLucien Joseph Simon naît dans une famille bourgeoise parisienne. Son père est docteur en médecine dans le quartier de Saint-Sulpice, sa mère est issue d'une famille de commerçants et de juristes. Il fait ses études à Paris au lycée Louis-le-Grand et prépara l'École polytechnique après son baccalauréat tout en maniant crayons et pinceaux. Pendant son service militaire, il se lie d'amitié avec le peintre George Desvallières. Il entre à l’atelier de Jules Didier. De 1880 à 1883, il suit les cours de Tony Robert-Fleury et de William Bouguereau à l’Académie Julian.Lucien Simon débute au Salon des artistes français de 1881 et expose au Salon de la Société nationale des beaux-arts. En 1884, son Portrait de Mme Ch. Simon obtient une mention honorable au Salon des artistes français. Il acquiert une notoriété auprès de la société parisienne. Au cours d'un voyage aux Pays-Bas, il est influencé par les œuvres de Franz Hals, mais lui-même se considère comme un peintre autodidacte. « C'est à l'école mutuelle de l'atelier Julian que Simon dit avoir appris le meilleur de la technique indispensable, avec George Desvallières, Ménard et Dinet ». En 1890, il rejoint la Société nationale des beaux-arts, créée entre autres par Auguste Rodin et Pierre Puvis de Chavannes, lassés de l’autoritarisme académique du Salon des artistes français. Lucien Simon vend ses premières toiles à des collectionneurs étrangers, puis à l’État à partir de 1895En 1891, il épouse Jeanne Dauchez, fille d'un avocat-administrateur de biens et sœur du peintre breton André Dauchez, elle-même peintre, qui lui donnera quatre enfants : Paul en 1892, sculpteur animalier, Lucienne en 1896, Charlotte en 1897, artiste peintreet Pauline vers 1907. Cette même année 1891, il rencontre Charles Cottet. C'est à cette époque que Lucien Simon découvre la Bretagne. Il y achète un sémaphore désaffecté à Sainte-Marine qu’il aménage en maison de vacances pour sa famille et en atelier de peinture en 1902, ce qui lui permet de peindre ses toiles sur place. La vie de famille sera pour lui une source d'inspiration, qu’il s’agisse des portraits de sa femme, de ses enfants ou petits-enfants, de scènes de jeux ou de déguisements. Il y consacre de nombreux tableaux tels Dîner à Kergait, La causerie du soir, Madame Lucien Simon et ses enfants, Intimité, etc.Les années 1900-1920 marquent l’apogée de la carrière de Lucien Simon. Sa renommée l’amène à beaucoup voyager et il participe à plusieurs expositions internationales (Londres, Venise, Pittsburgh).L’État lui achète des toiles (La Procession, 1901, musée d’Orsay), tout comme des musées japonais, européens et américains et des collectionneurs étrangers renommés (les Russes Ivan Morozov et Sergueï Chtchoukine). Le musée du Prado lui achète La Leçon de danse (aujourd'hui au musée Reina Sofía). En 1900, Lucien Simon obtient la médaille d’or à l’Exposition universelle de Paris et est nommé chevalier de la Légion d’honneur. En 1911, il est élevé au rang d’officier du même ordre En 1905, il est en contact avec Tito Salas, peintre vénézuelien, alors envoyé par son gouvernement en Europe pour se former à l'école des peintres français. Il fait partie, avec Charles Cottet, Émile-René Ménard, André Dauchez et René-Xavier Prinet, du groupe des peintres surnommé « La Bande noire » par la critique, sans doute par opposition aux toiles claires des impressionnistes. La plupart de ces jeunes artistes enseignent à l'Académie de la Palette.En 1917, il est envoyé sur le front pour dessiner les scènes de guerre. Dans les premières années de l'Entre-deux-guerres, il s'éloigne des thèmes contemporains pour s'inspirer de l'Antiquité avec des sujets comme Nausicaa à la fontaine.Après la Première Guerre mondiale, Lucien Simon est un peintre reconnu qui peint les foules des pardons et des bals populaires avec une palette de plus en plus colorée.« « Lucien Simon est un artiste sensible, indépendant des modes. Sa peinture s’est éclaircie, rapprochée de celle des impressionnistes, tout en conservant ses caractéristiques de composition solide et originale et de virtuosité d’exécution. C’est toujours aux figures et aux silhouettes humaines qu’il s’intéresse, ses modèles sont vivants, il en suggère le tempérament, l’activité. Mais aussi, il sait saisir un effet de lumière fugitif, comme faire revivre l’ensoleillement d’un après-midi d’été, la douceur du soir ou l’inquiétante lumière d’un ciel d’orage. Aucun personnage n’est figé, il est toujours entraîné par le mouvement de la vie, du vent, de la route ou du travail.»En 1923, Lucien Simon est nommé professeur à l’École des beaux-arts de Paris où il compte parmi ses élèves René Aubert, Jacques Camus, Jean Dries, Robert Micheau-Vernez et Henry Simon. Il est élu à l’Académie des beaux-arts le au siège d'Adolphe Déchenaud et est nommé l'année suivante membre du conseil supérieur des musées nationaux.On le nomme peintre officiel de la Marine en 1933. Il est également professeur à l’académie de la Grande Chaumière. L’État lui commande plusieurs œuvres, comme la Messe du Soldat mort et le Sacrifice pour l'église Notre-Dame-du-Travail à Paris, puis le charge de la décoration de l’escalier du Sénat, inauguré en 1929.Il réduit ses apparitions officielles à partir des années 1930. Il s’implique encore dans la création de la Casa de Velázquez de Madrid, inaugurée en 1929. En 1931, il prononce à Buenos Aires plusieurs conférences sur la peinture contemporaine française. En 1934, il illustre le livre Pêcheur d'Islande de Pierre Loti. Enfin, en 1937, il obtient le grand prix de l’Exposition universelle de Paris pour ses panneaux décoratifs du pavillon du Luxembourg : La procession dansante à Echternach, La Sûre et La Moselle.Pendant la Seconde Guerre mondiale, il se retire à Sainte-Marine où il se consacre pleinement à des sujets bretons. Il peint les paysages de l’Odet, la vie quotidienne des marins et des paysans.Lucien Simon meurt en 1945 à Sainte-Marine. Il est enterré au cimetière de Combrit.


..............................................................................................
 aussi nous devons  vous préciser  La cote du peintre. Quand on pense, marché de l'art, on doit penser, ventes publiques,en effet maintenant le marché est beaucoup plus "global"  il ne s'arréte pas à une galerie ,ou un artiste qui fixe unilatéralement le prix de ses oeuvres,on peut dire qu'il y a une irrésistible ascension des maisons de ventes aux enchères, au détriment des marchands traditionnels.  La diffusion d'un grand nombre de catalogues,( par internet et les autres supports.) indique au public les vrais prix du marché. Il est évident que le prix de vente publique,en libre concurrence refléte l' offre et la demande.
De plus on sait que souvent le marché des salles de ventes est un lieu ou s'approvisionnent les marchands,donc un particulier a l'impression d' acheter à des prix de marchands. Au siécle dernier nous avions "les Salons  et les Académies"qui définisaient les normes  de l'art.Ces normes étaient balayées réguliérement par les artistes d'avant-garde et les marchands,éclaireurs de l'esthétique,de nos jour tout cela a éclaté,rien n'est aussi rigide
le 1 mai 2013.
simon-ex-votoLucien SIMON (1861-1945)
Deux bretonnes près de l'ex-voto dans la chapelle Aquarelle gouachée, signée en bas à gauche. 33,5 x 38,5 cm  1000 euros
Juillet 2012 vente à Brest   http://www.thierry-lannon.com/catalogue/vente/814.pdf

lucien_-simon

Juillet 2007.
 Il  a été vendu 2.500 euros un exemplaire de pêcheurs d'Islande de pierre Loti   illustré par  lucien Simon  (1934). 
mars 2006. 
Huile sur toile   signée;      47x165cm estimation: 15.000 euros.
Le 21 décembre 2003. Vente à Brest une gouache "jour des rameaux sur le chemin de  l'eglise de Combrit" 16.000 euros.52x72 cm.
Une aquarelle gouachée  110x148 cm "batteuses de blé " 39.000 euros.
2001 vendu à Douarnenez  une aquarelle gouachée marouflée sur toile  de 110x132cm "scène familliale au sémaphore de Sainte-Marine     108.000 francs
20 mai 2001. Brest
estimations de   6.000 francs  à 18.000 francs 
Maître Thierry-Lannon commissaire priseur de Brest  (02.98.44.78.44)organise des ventes sur :    "la Bretagne et ses peintres "    plusieurs fois par an.
LUCIEN SIMON y est pratiquement toujours présent.En effet c'est avant tout un peintre de la Bretagne,des côtes bretonnes,si vous désirez acheter ou vendre des "Simon " adressez vous à lui






Liens internet.  en rapport avec le sujet de la présente page  n'hésitez pas à nous indiquer  des liens qui peuvent compléter ce contenu..   merci         Bon surf....revenez nous vite....
Lucien SIMON sur facebook   facebook-lucien-simon
http://www.facebook.com/media/set/?set=a.225250180830887.56739.205109899511582&type=3
Lucien Simon sur le blog:    http://antiquairemarine.blogspot.fr/2015/07/vente-doeuvres-de-lucien-simon-peintre.html


http://arbannour.free.fr:celebrites/luciensimon.htm
museum-collection
http://wwar.com/masters/s/simon-lucien.htmlFine Arts Museum of San Francisco
Lucien J. Simon , Scene on a Quay in Holland--Men and Boats, 19th - 20th century
Fine Arts Museum of San Francisco -
Jeanne Lucien Simon, [Portrait of two young girls] - from the Portfolio Les Cartons D"Estampes GravÈes Sur Bois, Ouvrage Corporative (Portfolio of wood engravings after works of various French artists), 1919
Fine Arts Museum of San Francisco -
Lucien J. Simon , [Interior with people sitting at a table] - from the Portfolio Les Cartons D"Estampes GravÈes Sur Bois, Ouvrage Corporative (Portfolio of wood engravings after works of various French artists), 1919
Museum of Fine Arts -

quimper
musée Quimper:    http://musee-beauxarts.quimper.fr/htcoib/flsimon.htm



http://www.lanutrition.fr/Lucien-Simon-l-incompris-(1861-1945)-a-1066.html
wiki-simon
Wikipedia consacre une demi-page à lucien   Simon :http://fr.wikipedia.org/wiki/Lucien_Simon



http://www.geographis.ch/~podouphis/simon.htm



Donnez  nous  d'autres informations sur l'art et la marine?
                      participez aux blogs 
   http://antiquairemarine.blogspot.com
                                                                                                            
                                                       
   http://librairie-maritime.blogspot.com

                                                        
  http://photographie-maritime.blogspot.com    

 ..........Vous désirez vendre  ?..........
  Mettez une annonce  Gratuite  et consultez  la  page :
   http://historic-marine-france.com/grenier/grenier.htm
  .....et traitez directement avec un éventuel acheteur !.
                        
et visitez  les sites conjugués
http://historic-marine-france.com

http://peintres-officiels-de-la-marine.com

http://vernet-joseph.com

http://librairie-marine.com

http://photographie-maritime.com    .........................................................................