peintres-officiels-de-la-marine  présente;
                                                                                                                ALAUX  Gustave.
                                  alaux-photo.jpg
Les sujets de ses peintures se rapportent  à l'histoire maritime et coloniale.
                                                                                                                              alaux-oeuvres.jpg
à Bordeaux et mort le à Paris, est un peintre et illustrateur français.
Étudiant en 1907 à l’École des beaux-arts de Paris, il est l’élève de Maurice Baschet (1862-1941) et entre en 1914 dans la classe d’Henri Royer à l’Académie Julian.Pendant la Première Guerre mondiale entre 1915 et 1916, il est nommé pour une mission de propagande en Italie, Suisse et aux États-Unis : en collaboration avec le peintre Raoul Tonnelier, il est mandaté par le ministère des Armées et produit une série de 95 estampes lumineuses sous le titre « La légende de France
À plusieurs reprises, il expose au Salon des artistes français où il obtient une médaille d’argent en 1920 avec Christophe Colomb arrivant en vue du nouveau Monde, et une médaille d'or en 1927.Saint-Malo cité corsaire y est exposée en 1930 : grand format d'environ 6,5 m de large sur 2,9 m de haut, cette toile est achetée par le propriétaire de l’hôtel de l’Univers à Saint-Malo. Aujourd’hui, elle est visible à la brasserie des Voyageurs qui jouxte l’hôtel où, cependant, est exposée une huile de Gustave Alaux reproduisant à l’identique cette peinture.
Il rejoint Le Sabord, société savante créée par Charles Fouqueray en , qui a pour but général d’entretenir le souvenir de tout ce qui se rattache à la marine et d’associer ses efforts  en vue de la conservation intégrale du Musée de la Marine au Louvre, de le protéger.Sa passion pour les faits maritimes et son engouement à les peindre le mènent tout naturellement à demander son intégration dans le corps des peintres du département de la Marine. Sa candidature est acceptée le .En 1928, il peint deux tableaux, La Bataille de Béveziers et
La Bataille de Barfleur pour le salon amiral du croiseur Tourville.
alaux-signature    alaux-signature-.jpg

Il est nommé chevalier de la légion d’Honneur (promotion du ministre de la Marine Georges Leygues) en 1928 et est promu officier en 1950. Il effectue par la suite plusieurs travaux pour la Marine nationale
Dans le même temps, son talent est également récompensé et devient l'un des premiers peintre de l'air aux côtés d'Henri Farré
Gustave Alaux est nommé Peintre de l'air en 1931.
 Issu d'une longue lignée d'artistes et nommé Peintre de la Marine en 1926 Gustave Alaux est un amoureux de la mer. Il fit partie des premiers "recrutements" qui ont permis la constitution du corps des Peintres de l'Air, rattaché au Ministère de l'Air. Ses œuvres ont fait l'objet d'achats de l'Etat, de musées et de collectionneurs de par le monde. Parallèlement à ses activités de peintre, Gustave Alaux débute comme illustrateur. Il devient même directeur artistique aux Éditions du Galion d’or où il publie avec Jean-Paul Alaux, son cousin, Ulysse aux Antilles (1935).alaux-ulysse.jpg
alaux-photographie-.jpgIl peint, sur commande de la mairie de paris en 1932, un tableau représentant le vaisseau La Ville de Paris (d’après les indications du peintre Pierre Le Conte) que la ville offre au musée de Mount Vernon (USA)
 Il exécute deux grands panneaux décoratifs (2 m x 3 m) pour le palais de l’Empire français à l’Exposition universelle de 1939 à New York : chaque panneau représente l’exportation des produits coloniaux français, l’un autrefois et l’autre dans les années 1930 (achetés par la Compagnie Générale Transatlantique à New York).Membre actif au Salon de la marine, il en est membre du jury de
 1944 à 1949 et est également membre du conseil d’administration de l’Association des amis du musée de la Marine (A.A.M.M.).alaux_.jpg
 Par ailleurs, il intègre l’Académie de Marine en 1946 
Il fut rapporteur de l'Académie de marine dans les années 1950
.En 1954, Gustave Alaux est victime d’une attaque qui le laisse cloué dans un fauteuil. Malgré une paralysie partielle, il continue de dessiner parfois de petits croquis, de taper avec un seul doigt de petits textes
Jusqu’en 1964, il envoie des petits contes à des revues comme Le Comité de Documentation Historique de la Marine (région Nice).
Celui qui se surnommait « Gustave à l’eau » ou parfois « Gus To Vater », est décrit comme un homme plein d’esprit, affable
Paralysé, il meurt le à Paris.
. Il fut rapporteur de l'Académie de marine dans les années 1950
                                                                                                                         

Quelques oeuvres de Gustaves Alaux vendues ces dernieres années.
alaux1.jpg
alaux2.jpg
alaux3.jpg
alaux4.jpg
alaux5.jpg
alaux6.jpg
alaux7.jpg
alaux8.jpg
alaux9.jpgalaux-presse.jpg
                                   liens internet:
   .gustave alaux sur facebook.
http://www.facebook.com/media/set/?set=a.441480609207842.95156.205109899511582
&type
Alaux sur wikipedia;alaux-wikipedia.jpghttps://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Alaux
alaux-lien.jpghttp://peintresairespace.blogspot.com/2014/05/gustave-alaux.html
alaux-lien--.jpghttp://bertrand.auschitzky.free.fr/AppendicesAlaux/D14A.ALAUX.Gustave.htm
alaux-google
Alaux gustave sur Google


Oeuvres vues sur internet  des précisions ?       cliquez sur l"image..
alaux-1.jpg
alaux-a.jpg
alaux-b.jpg
alaux-c.jpg
saint-malo.jpg
Estimation : 400 - 600 €
Gustave ALAUX (1887-1965). Promeneurs sur les remparts de St-Malo. Huile sur toile signée en bas à droite, Haut. : 51 cm - Larg. : 61 cm
alaux-d.jpg
alaux-e.jpg
alaux-f.jpg
alaux-g.jpg